Un collectif de 25 victimes demande aux Autorités des marchés financiers français et chypriote d’enquêter sur le schéma supposé illégal d’organisation entre les plateformes de trading Dr. Trader et IronFX.
Nous pouvons raisonnablement conclure que Dr. Trader, gestionnaire de compte de trading, aurait conduit de nombreux traders à perde plus d’un million d’euros hors des cadres des réglementations européennes, aux Bermudes.
Un tel acte a été possible grâce aux agissements d’IronFX, déjà signalé plusieurs fois aux Autorité des marché français (AMF) et chypriote (CySEC).
“Selon nos clients, le nombre de victimes de ce schéma s’élèverait à un millier de personnes. Les moyens légaux existent pour récupérer les fonds injustement perdus par les courtiers et les autorités compétentes se doivent d’agir.” … selon l’opinion de Konstantin Mikov, Avocats du collectif formé contre Dr. Trader et IronFX
“Nous dirions que Dr. Trader fait du démarchage illicite de produits financiers en France, en association illégale avec IronFX Chypre et IronFX Bermudes considérant que ni Dr. Trader ou  IronFX Bermuda est autorisé à fournir des services financiers en Union européenne. Une telle organisation entre plateformes non-réglementées en Europe et Iron FX Chypre doit être considérée comme contraire à la directive des marchés d’instruments financiers (MiFID).” est la défense du Cabinet Mikov & Attorneys.
IronFX est une marque connue dans le domaine du trading de Forex en ligne. Ce courtier possède des sièges à Chypre, à Londres, à Johannesburg et à Sydney, et est autorisé en France par la CySEC grâce à son passeport Européen. IronFX a déjà commis par le passé des faits répréhensibles qui ont été étudiés par les autorités. Ainsi, en décember 2017, et november 2015, la CySEC rendu une sanction à l’encontre de IronFX  en raison de  violations allégués à la réglementation. En conséquence, IronFX a payé la somme de 335 000 EUR suite à l’enquête menée par la CySEC.
Ce n’est pas la première fois que le Cabinet Mikov & Attorney signale à la CySEC et à l’AMF un schéma d’IronFX. Les autorités compétentes se doivent d’enquêter sur une telle irrégularité, au vu des précédents.
A ce jour, le collectif de victimes représenté par le cabinet d’avocats Mikov & Attorneys n’a toujours pas eu de réponse à ses demandes de dédommagements. Pour l’heure, le site Dr. Trader et IronFX sont toujours actifs.
Contact :
Nicolas Rosemond, Directeur Développement du Cabinet Mikov & Attorneys
rosemond@mikov-attorneys.com

 

 

Le cabinet d’avocats Mikov & Attorneys et l’auteur de cet article sont régulièrement engagés dans la collecte et la diffusion d’informations auprès du public. Le cabinet d’avocats Mikov & Attorneys et l’auteur de cet article déclinent toute responsabilité s’il existe des inexactitudes dans les faits fournis par les traders, qui ont été utilisés dans cet article. Cet article vise à partager une expérience et à avertir les parties intéressées et les autorités, ainsi qu’à prévenir des pertes. L’article a été rédigé de bonne foi, sur la base des témoignages de tarders qui ont perdu leurs investissements, et exprime l’avis des avocats chargés de leurs défense.