Vantage FX est un broker sur le Forex en Australie. Cependant, nous supposons qu’il est également présent en France. Avez-vous un avis sur VantageFX ? Aujourd’hui, dans cet article, nous vous donnons notre avis sur ce courtier australien vantage fx ! Notre réseau Avocats Litiges Financiers vous aide contre les possibles escroqueries de brokers malveillants.

I / Qui est Vantage FX?

Vantage est un courtier mondial multi-actifs offrant aux clients un accès à un service pour le trading de CFD sur le Forex, les matières premières, les indices et les actions.

Avec plus de 10 ans d’expérience sur le marché et son siège social à Sydney, Vantage compte désormais plus de 1 000 employés dans plus de 30 bureaux mondiaux.

Vantage est plus qu’un courtier. Il fournit un écosystème commercial de confiance qui permet aux clients d’atteindre leur propre succès, d’une manière plus rapide et plus simple.

La plateforme de trading possède différents modes de financement:

(Source: https://www.vantagefx.com/)

La plateforme de trading possède différents outils comme l’application Vantage, Metatrader 4, Metatrader 5, ProTrader, Webtrader et d’autres applications de méta-quotes sur iOS et Android.

(Source: https://www.vantagefx.com/)

Le broker Vantage FX est autorisé et réglementé par la Cayman Islands Monetary Authority (CIMA), par le VFSC (iCount Building, Kumul Highway, Port Vila, Vanuatu) et également par l’Australian Securities and Investments Commission (ASIC). De ce fait, Vantage FX n’est pas réglementé en Europe par la Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC) par exemple. Également, la plateforme de trading Vantage FX n’est pas enregistrée auprès de l’AMF ou de l’ACPR.

Cependant, nous remarquons différents avis négatifs sur TrustPilot. Nous le verrons dans la suite de cet article.

Vantage FX ne semble pas être un excellent courtier puisqu’il a été sanctionné au canada récemment.

II / La sanction du Canada sur le broker Vantage FX

Un panel de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) a approuvé aujourd’hui un accord de règlement avec Vantage Global Prime Pty Ltd (VGP) et Vantage International Group Ltd (VIG) pour abus de contrats sur différence (CFD) contre des investisseurs ontariens.

L’accord de règlement a été conclu à la suite d’allégations selon lesquelles les deux sociétés auraient apparemment enfreint les lois sur les valeurs mobilières de l’Ontario, qui se sont livrées à des transactions sur CFD non enregistrées, et ont soi-disant émis et distribué ces produits aux investisseurs ontariens sans prospectus. Les émetteurs de CFD tels que VGP et VIG doivent se conformer aux exigences d’inscription et de prospectus de la Loi sur les valeurs mobilières (Ontario) ou se prévaloir d’exemptions de ces exigences.

Les participants au marché étranger, y compris les plateformes de négociation en ligne, doivent s’identifier et se conformer aux lois locales sur les valeurs mobilières. VGP et VIG sont des sociétés étrangères exploitant des plateformes de négociation en ligne qui ne sont pas enregistrées en tant que « Vantage FX » et permettent aux résidents de l’Ontario de négocier des CFD. En réponse à l’avis de l’Australian Securities and Investment Commission de son concédant sur la légalité de son émission à l’étranger, VGP a cessé ses activités en Ontario, mais a offert aux investisseurs ontariens la possibilité de transférer à sa filiale caïmanaise VIG. Les investisseurs ontariens qui n’ont pas fermé leurs comptes continuent de négocier des CFD sur la plateforme de négociation en ligne « Vantage FX » de VIG.

« Quel que soit l’emplacement de leur base d’attache, les plateformes extraterritoriales offrant des services aux Ontariens sont assujetties aux lois sur les valeurs mobilières de l’Ontario », a déclaré Jeff Kehoe, directeur de l’application de la loi à la CVMO. « Nous prendrons des mesures correctives contre les entreprises qui tentent de « magasiner la compétence » et ne se conforment pas à nos lois. Ces entreprises ne peuvent pas se soustraire à leurs obligations réglementaires en délocalisant leurs opérations.

Dans le cadre de l’accord de règlement, VGP et VIG ont convenu de payer une pénalité administrative de 600 000 CAD et de restituer 3 millions de dollars US. Les sociétés ont également accepté de payer 10 000 CAD supplémentaires pour couvrir les frais de l’enquête de la CVMO.

De plus, les deux sociétés ont mis en place d’importants contrôles et procédures internes pour empêcher les résidents de l’Ontario d’ouvrir des comptes.

(Source: https://www.osc.ca/en/news-events/news/international-online-trading-platforms-pay-more-4-million-following-settlement-osc)

III / Vos avis sur Vantage FX

Afin de mieux comprendre le broker ou le courtier, en français, de Vantage FX, nous avons sélectionné différents avis rédigés en français sur le site TrustPilot.

Nous vous avons sélectionné différents avis Vantage FX qui vous montrent l’envers du décor pour la plateforme de trading du courtier. Nous n’avons pas pu tout sélectionner cependant vous pouvez les voir sur Trustpilot.

Pour conclure, Vantage FX est un courtier dont la plateforme de trading est basée en Australie. Elle est réglementée dans plusieurs pays sauf pour la France. C’est pourquoi nous vous invitons à être vigilant et à toujours vérifier les réglementations sur l’AMF ou bien sur l’ACPR.

Avocats Litiges Financiers est à votre disposition si vous avez le sentiment ou la preuve d’avoir perdu votre investissement sur une plateforme de trading de façon suspecte. Mikov & Attorney est spécialisé dans la défense des intérêts des Traders sur les marchés régulés de type Forex.